Que la pomme était un véritable joker, nous l’avions compris. A présent, elle sert aussi pour fabriquer le papier. Voici ses caractéristiques : le papier est obtenu à partir des déchets du traitement industriel du jus et d’autres produits à base de pommes. Les peaux riches en sucre et en cellulose sont d’abord séchées, puis moulues et enfin transformées dans une usine de papier en « éco-papier ».

Le papier de pomme, composé à 20% de déchets de pommes et à 80% de cellulose, résiste comme le papier recyclé traditionnel et se prête bien à l’impression. Il constitue un atout même du point de vue de la durabilité et de la biodégradabilité. Vous vous demandez si le papier de pomme parfume ou a un goût de pomme ? N’y goûtez pas : le papier a un goût de papier. Absolument pas un goût de pomme.