Notre parcours.

Cultiver les pommes de manière biologique : tout a commencé à partir de cette idée fantastique. À la fin de l’été 1990, nous n’étions que six agriculteurs têtus. A présent, nous sommes plus de 200. 100% bio. Exactement comme nos pommes, qui portent le nom Biosüdtirol bien au-delà des frontières du Haut-Adige.

200 agriculteurs biologiques et leurs familles. Avec beaucoup d’autres qui partagent avec nous la même passion. Ceci est Biosüdtirol.

Têtus et déterminés, exactement comme les six du premier jour. Et rien n’a changé : Nous travaillons dans les mêmes petits mas, en cultivant individuellement des parcelles de 3,4 hectares en moyenne. Ce sont nos pommeraies. Ou, pour mieux dire : nos maisons.

Biosüdtirol, notre coopérative.

200 agriculteurs unis qui choisissent le bio sont plus forts qu’un seul. Un pour tous, tous pour un : en effet, chez nous l’opinion et le vote de chaque associé compte, et chacun a la même valeur. Parce que ce n’est qu’en restant ensemble que nous arrivons à faire face aux investissements nécessaires pour produire nos pommes bio. Cultiver, cueillir, stocker, transformer, emballer, distribuer et vendre un produit d’une manière professionnelle, cela comporte un coût. Et c’est bien de voir l’écologie et l’économie qui réussissent à cohabiter dans le même cageot de pommes.

VOG, le consortium.

La coopération est depuis toujours un de nos principes directeurs. A tel point que, dès l’année de notre fondation, nous avons choisi de rejoindre le Consortium des coopératives des fruits et légumes du Haut-Adige (VOG). À partir d'origines modestes, après la seconde guerre mondiale le VOG a su s’affirmer rapidement comme la plus importante organisation pour la commercialisation de pommes en Europe. Aujourd’hui il compte plus de 5000 agriculteurs capables de produire 600 000 tonnes de fruits de qualité sur une surface cultivée totale de 11 000 hectares.