En 1360, la ferme Runstnerhof apparaît pour la première fois dans les archives. Malgré sa longue histoire, la famille d'agriculteurs Zischg a toujours eu l'habitude de réinterpréter la tradition. Ce n'est pas le fils aîné, mais Georg, le deuxième, qui reprend la ferme. Son souhait se réalise donc. En effet, à l'âge de huit ans, Georg a fait un dessin et écrit : « Mon père est agriculteur et j'aimerais le devenir un jour. »

Lorsqu'il reprend l'exploitation, Georg est intrigué par l'idée de passer à l'agriculture biologique. Peu de temps après, avec sa femme Carmen et leurs enfants Jana et Fabian, il prend sa décision et convertit la ferme. En tant qu'agriculteur intégré, Georg combat déjà les parasites avec des insectes utiles avant d'appliquer des produits phytosanitaires. Il nettoie les rangées d'arbres mécaniquement avec des brosses et non pas avec des herbicides. Il aime le vert des vergers de pommiers.

Bio Südtirol 2020 web 181

En tant qu'agriculteur biologique, Georg fait tout ce qu'il peut pour maintenir l'équilibre de la nature, en entretenant la vie du sol et en maintenant la vitalité des arbres. « En plus du travail dans la pommeraie, les formations dispensées par les associations bio et l'expérience de collègues agriculteurs bio sont une bonne ressource. Tout cela m'aide à réapprendre le principe de cause à effet d'une manière nouvelle. »

Avec un bon équipement, le travail s'améliore. Forte de cette conviction, la famille Zischg mise depuis longtemps sur la technologie. Le sécateur électrique facilite la taille manuelle des arbres en hiver, la plateforme électrique sert toute l'année et le Pluk-O-Trak est utilisé pour la récolte. Des bandes de convoyage situées à différentes hauteurs sur la moissonneuse déposent avec précaution les pommes cueillies à la main dans la caisse. Cela permet de ménager le dos des cueilleurs et de transporter les pommes avec le plus grand soin.

Bio Südtirol 2020 web 150

Gala, Golden, RedPop®, Granny Smith, Braeburn, Fuji et Pink Lady®. Chaque variété est cueillie au Runstnerhof en plusieurs passages. Cela demande du temps, mais les pommes sont plus savoureuses de cette façon, car seules les plus mûres sont ramassées. Depuis des années, les Zischg travaillent avec les mêmes cueilleurs : un groupe de Slovaques qui les accompagne depuis plus de vingt ans. Ces hommes et ces femmes sont maçons, vendeurs, ingénieurs, blanchisseurs ou travailleurs en aciérie, et ils prennent des congés pour la cueillette des pommes. En plus de leur salaire, ils reçoivent les compliments et l'affection de la famille Zischg. Carmen prend le temps de cuisiner pour tout le monde. Lorsque l'un de leurs employés de longue date s'est marié il y a quelques années, les Zischg ont fait le voyage jusqu'au nord-est de la Slovaquie pour célébrer les noces avec lui.

Trois générations de Zischgs travaillent dans les pommeraies. Hanspeter, le père de Georg, s'occupe de la ferme toute l'année, et pendant la récolte, Jana et Fabian participent également. Fabian fait son apprentissage agricole et pourrait devenir un jour la prochaine génération à diriger la ferme. Grâce à ce soutien, Georg a le temps de travailler pour la communauté du village en tant qu'adjoint au maire et président du groupe de musique.

Bio Südtirol 2020 web 153
« La monotonie fatigue. Diversité et communauté, en revanche, revigorent. » Georg Zischg

Georg est un observateur passionné et attentif du travail de la nature et de la tradition familiale agricole du Tyrol du Sud. Ses collègues autrichiens et allemands lui demandent souvent comment les petites exploitations parviennent à survivre ici. Pour Georg, trois facteurs sont déterminants : « La cohésion au sein des familles, le climat alpin-méditerranéen et la commercialisation en commun par le biais des coopératives. »

Georg n’a identifié l’ensemble de ces trois caractéristiques uniques dans aucun de ses voyages. Animés par la philosophie « vivre et laisser vivre », les Zischg aiment voyager dans différents pays en camping-car. Ils s'immergent dans des cultures différentes, se détendent et sortent des sentiers battus. Leurs voyages les inspirent pour créer un lieu à la ferme où les gens peuvent se rencontrer et découvrir l'agriculture.

« Sois toi-même, tout le reste existe déjà ». Telle est la devise que vit Carmen avec sa famille.

Une petite boutique ? Une taverne avec une cuisine typique ? Les Zischg ont une autre idée : l'un des premiers cafés dans une ferme du Tyrol du Sud. Carmen transforme, avec une grande attention à chaque détail et beaucoup de travail manuel, la cave et la cour intérieure de la ferme en une oasis de bien-être. Elle choisit avec amour des tables, des chaises et des fauteuils pour l'intérieur et l'extérieur. Les meubles ne sont pas neufs : soit ils sont présents à la ferme depuis un certain temps, soit ils proviennent du marché aux puces. Chaque pièce a sa propre histoire. À tout cela, Martha, la mère de Georg, ajoute des lampes et des statues qu'elle a créées dans son atelier à Runstnerhof.

Bio Südtirol 2020 web 158 Bio Südtirol 2020 web 182

Les clients sont choyés avec un grand nombre de mets faits maison : jus de pomme, sirops, biscuits, pain et croissants. Le Speck, la Coppa et les Kaminwurzen proviennent d'un agriculteur de montagne local. Tout est régional, donc bio en général.

Arrêtez-vous pour prendre un café, installez-vous à une table pour lire ou parlez agriculture avec la famille Zischg. Le Runstnerhof est un lieu de rassemblement coloré du Tyrol du Sud qui célèbre la communauté et aime la diversité.

Bio Südtirol Rezepte2020 web 42